Vendredi 14 août 2020

Lutte contre le courant… ou contre soi-même? (Marc 6,45-56)


Lire le texte

J’ai de la peine parfois à saisir le sens de ce “pouvoir” de Jésus de marcher sur l’eau et de ce que cela apporte au récit… mais j’aime bien y lire la détermination du Christ, le fait que rien ne semble pouvoir l’empêcher de rejoindre ses disciples dans leur détresse. Et la difficulté ne vient pas seulement du fait qu’ils ont de la peine à ramer, mais de leur incapacité à comprendre ce qui vient de se passer dans l’épisode précédent de la multiplication des pains, et de ce que cela révèle du rôle de Jésus. Au fond, c’est aussi contre eux qu’ils luttent! Moi aussi parfois dans ma vie, j’ai l’impression de lutter, de ramer à contre-courant sans avoir l’impression d’avancer. Je suis parfois incapable de comprendre, de voir ce qui est en jeu dans les événements qui se produisent. J’aime me dire que Jésus, lui, voit et se rend compte de mes difficultés, qu’il vient m’y rejoindre, même quand pour moi les obstacles semblent insurmontables, qu’il est capable d’apaiser les choses et assez clairvoyant pour me montrer là où je fais fausse route, afin de me ramener à bon port.

Séverine Schlüter

Prière: Oui, Seigneur, viens me rejoindre, dans mes détresses, mais aussi mes aveuglements, afin d’ouvrir des possibles que je n’avais pas imaginés.  

Référence biblique : Marc 6, 45 - 56

Commentaire du 15.08.2020
Commentaire du 13.08.2020